L'immobilier à Saint Marcellin
24 juin

Les règles de la domiciliation bancaire changent pour l’achat d’une maison à Romans-sur-Isère !

concept,"prt"  et "maison" sur intercalaires de 

document

Vous souhaitez acheter une maison à Romans-sur-Isère ? Vous ferez sûrement appel à un courtier pour obtenir le taux le plus bas ? C’est en effet, la meilleure des solutions. Sachez que, dès le 1er janvier 2018, vous aurez un autre moyen de pression sur la banque lorsque vous achèterez un logement pour faire baisser le coût de votre crédit. En effet, l’ordonnance encadrant les règles de la domiciliation bancaire lors de la souscription d’un prêt immobilier a été publiée au Journal Officiel du 3 juin 2017. Et que dit-elle ? Les banques devront indiquer la contrepartie consentie en échange de la domiciliation bancaire dans le cadre de l’achat d’un bien immobilier.

Jusqu’à maintenant, la plupart des emprunteurs, notamment dans le cadre de l’achat de leur résidence principale, domiciliaient donc leurs revenus dans la banque auprès de laquelle ils souscrivaient un crédit immobilier, sans que cette pratique ne soit ni légalement obligatoire, ni encadrée… Désormais, et pour les crédits souscrits à partir du 1er janvier 2018, ce ne sera plus le cas… Comme indiqué dans l’ordonnance n° 2017-1090 du 1er juin 2017 publiée au Journal officiel du 3 juin, seront encadrées les « conditions dans lesquelles l’offre de crédit peut être subordonnée à une clause de domiciliation des salaires. Le prêteur doit dans ce cadre consentir un avantage individualisé en contrepartie d’une telle clause ».

Vous voulez faire baisser le coût de votre crédit pour acheter une maison à Romans-sur-Isère ? Négociez le taux d’intérêt de votre crédit puisque la loi encadre les contreparties. Et domiciliez vos revenus dans la banque qui finance votre acquisition. Tout le monde sera gagnant !

« Mais si l’avantage consenti n’était pas toujours indiqué jusqu’à maintenant, une banque vient d’indiquer sur son barème de taux une réduction de 0,30 % en cas de domiciliation bancaire et l’application d’une majoration de 30 points de base si le client ne le souhaite pas », précise Sandrine Allonier, directrice des partenariats bancaires de Vousfinancer.

O.D. / Bazikpress © Patryssia

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée